Annick Boisset : une plume à surveiller

Les boutons - UneLe roman navigue à la lisière des clichés aisés et des lieux communs aux portes grandes ouvertes, et pourtant, jamais il frôle mais jamais ne sombre. Deux couples distincts, l’un « classique » (homme + femme), l’autre « moderne » (femme + femme), des liens familiaux qui s’entremêlent, une cellule familiale qui explose à la découverte des aventures de Monsieur (Sam dans le roman) sur le bord de la route au côté d’une fille de joie.

(…)

Les personnages nous interrogent, chacun à leur manière, sur les différentes problématiques posées (l’infidélité, la prostitution, le pardon) mais sans jamais tomber dans la mièvrerie.

Extrait de la chronique du roman Les boutons de Jéricho de Annick Boisset par Lettres it be 
Partager :
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire