Belle chronique de « Tu vivras toujours » sur le site BSC News

TUVIVRASTJRS-une (2)Oui, comment aborder cette perte, alors que l’adolescence, lucidement, s’avance, se se profile… La mort de l’ange est intenable mais le souvenir se perpétue, il va et ressuscite par mille endroits. Elle est là, chevillée au cœur, elle vit toujours. Dans la pénombre du deuil de la mère couve la mutation certaine du fils, mutation perceptible et brillamment narrée dès le début du récit dont on ne perd le fil. Jamais.

C’est la révélation d’un secret qui porte ce texte émouvant au charme envoûtant et le fait scintiller. Un beau livre sur la candeur qui vient ourdir les ruptures définitives, non exemptes de douleur. Bien sûr.

Extrait de la chronique de Tu vivras toujours sur le site BSC NEWS
Partager :
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire