Un très beau texte

Catherine Leblanc réussit à évoquer les premiers émois sans mièvrerie, en s’attachant  tout particulièrement à la délicatesse des premières fois. Le vagabondage des adolescents épouse le désir des plaisirs défendus où la palette des émotions éclot entre surprise et désarroi. Un très beau texte à la hauteur de mon plaisir de lecture ressenti en refermant Fragments de bleu et Si loin, si près. L’adolescence comme l’espace infini des possibles sous la plume de Catherine Leblanc.

Le monde de Mirontaine – 23/04/2014
http://lemondedemirontaine.hautetfort.com/archive/2014/05/23/l-avenir-de-catherine-leblanc-5376125.html

Partager :
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire