« Devant le seuil » est une belle leçon de vie.

devant le seuil

C’est la première fois que je lis une histoire de cette teneur d’un point de vue masculin, et j’ai vraiment aimé. On y trouve une sensibilité qui m’a beaucoup émue. Et même si j’ai tendance à être très émotive, je pleure rarement devant un roman. Chapeau Mr Godet, vous m’avez fait verser quelques larmes, vos mots m’ont profondément touchée. »

Extrait de la chronique du roman Devant le seuil de Philippe Godet par Land of Books 

Partager :
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire