Promos numériques de l’été 2016
Le 1 juillet 2016 | 0 Commentaire(s) | Non classé

La braderie numérique de l’été, ça commence aujourd’hui ! Vous voulez remplir votre liseuse pour cet été ? Jetez donc un coup d’œil à notre sélection de livres en promo.


  • Court roman d’une belle force littéraire, construit en scènes rapides, toujours au présent, L’avenir retrace les émotions d’une jeune fille en quête de son identité.

LAVENIR-uneCatherine Leblanc aborde un sujet que les adolescents connaissent bien et qui pourtant n’est pas souvent traité en littérature jeunesse : l’avenir. Comment faire des choix qui seront cruciaux pour sa vie d’adulte alors qu’on est en pleine adolescence ? […] Un très beau roman sans vampires, sans jeunes qui vont mourir du cancer, sans jeunes filles abusées, un roman juste sur l’adolescence banale,  mais pas si facile à vivre. La mare aux mots 
Avec l’écriture sensible et délicate qui la caractérise, Catherine Leblanc nous donne à ressentir à travers le personnage, ces forces de vie qui, quel que soit l’âge, poussent chacun vers l’avant. Poésie Première 
Catherine Leblanc réussit à évoquer les premiers émois sans mièvrerie, en s’attachant tout particulièrement à la délicatesse des premières fois. Le vagabondage des adolescents épouse le désir des plaisirs défendus où la palette des émotions éclot entre surprise et désarroi. Un très beau texte à la hauteur de mon plaisir de lecture ressenti en refermant Fragments de bleu et Si loin, si près. L’adolescence comme l’espace infini des possibles sous la plume de Catherine Leblanc. Le blog de Mirontaine 

  • Roman sensible et doux, moderne et rafraîchissant, Au-delà de 125 palmiers relate l’échappée d’une jeune mère hors de ses murs et nous propose une belle parenthèse poétique.

au-dela UNEAinsi, durant son bref séjour loin du quotidien, Alma lève l’ancre. Le ton apaisé du roman et un rythme narratif ralenti traduisent bien ce moment à part dans son existence. Au-delà de 125 palmiers insuffle une bouffée de désir salutaire et éveille à la redécouverte de soi, incitant le lecteur à s’interroger sur ses propres routines. Le courrier
Court texte, premier roman à la fois simple et beau. L’histoire d’Alma n’est pas originale, mais la manière d’en parler l’est. […] Ce roman se passe sur quelques mois, il fait la part belle à la sensualité redécouverte, à la réflexion, à cet amour très fort entre mère et fils, aux plaisirs simples de la vie. Un beau texte, à l’écriture simple, épurée, sensible qui va au plus direct et au plus profond des personnages et des lecteurs. Le blog de YV
Pauline Desnuelles qui signe ici son premier roman, se place sans mal aux côtés de Claudie Gallay (Les Déferlantes) et d’Agnès Martin-Lugand (Les gens heureux lisent et boivent du café), notamment pour son écriture fine, épurée et sensible. Sans se perdre dans des descriptions interminables, l’auteur nous présente des personnages plus attachants les uns que les autres. Avec leurs forces et leurs faiblesses. Leurs qualités et leurs défauts. Tous sont essentiels pour le bon fonctionnement du roman. Blog Lire par Elora

  • Avec une histoire et des personnages complexes, qui restent en bouche et nous sortent des sentiers battus, La nuit des éventails est un roman fort, riche et foisonnant. Il questionne, des ombres de la vie aux lumières de la scène, l’artifice de la création et le pouvoir de la fiction.

LANUIT-une_2Si vous hésitez toujours entre un bon vieux roman classique et le piquant d’un roman contemporain, Cathy Borie vous offre les deux sur une scène au rideau de velours. Blog Le coin littéraire 
Cathy Borie a une plume envoûtante et sait manier le suspense avec brio. J’ai tout bonnement adoré ce roman qui a été une excellente surprise. Blog Lili’s Wonderland 
J’ai trouvé la plume de l’auteure très recherchée mais aussi très addictive. On ressent dans les tournures de phrases et le vocabulaire une certaine recherche qui donne son pesant d’or au texte. […] C’est un livre que je ne peux que vous conseiller ! Blog Rêveuse éveillée        

  • Histoire d’un mystérieux secret de famille et hommage au Club des Cinq d’Enyd Blyton, Les secrets du Club des Six est un roman écrit pour les grands afin qu’ils se souviennent qu’ils ont été petits. Vous attendent une galerie de personnages pittoresques et un bel univers.

Les-secrets-rediJ’ai passé un très agréable moment de lecture en parcourant ce livre : d’abord le style de Henri Girard est fluide, agréable, […] Il déploie force de mystères, de pistes qui donnent envie de ne pas reposer le livre avant de savoir où vont nous mener les secrets de ce fameux club. Mais il n’a pas non plus oublié une bonne dose d’émotions variées, du rire aux larmes rendant cette lecture attachante. Une vraie lecture plaisir que je n’hésiterais pas à vous recommander de glisser dans vos bagages pour les vacances ! Blog Stefsav
Un roman fort agréable, écrit de très jolie manière, élégante, fine et délicate. Plus profond que le titre et le thème laissent à penser, grâce aux beaux personnages. J’ai beaucoup aimé cette chronique villageoise qui fait la part belle à l’humain, à la rencontre : chacun des protagonistes s’ouvrira à l’autre et se découvrira des talents, un hymne à la découverte de l’autre et à son enrichissement personnel grâce à la différence ici, plus sociale qu’ethnique, lieu et période obligent. Le blog d’YV
Henri Girard nous offre un nouveau roman aux personnages attachants et si humains, la tension va crescendo et le rythme de lecture s’accélère page après page. Un bel hommage à l’enfance. Librairie Vaux Livres

  • Dans un tout autre registre, L’Indonésienne embarque le lecteur pour une plongée réaliste dans le quotidien d’une maid (employée de maison) asiatique au service de très riches patrons singapouriens. Une histoire prenante qui se lit rapidement et facilement, vous faisant découvrir  l’Asie du Sud-Est, de ses paysages et coutumes.

L'indonésienne UneTrame sociale, découverte du pays, romance traversent ce livre court qui se lit d’une traite. Pordic magazine
À la manière d’un conte de fées, Pierre-Alain Gasse illustre les conditions de vie d’une population contrainte à l’exploitation pour la survie de leur famille. L’auteur conserve la simplicité du style et la brièveté du récit qui, malheureusement, tombent ici parfois un peu trop dans les raccourcis. Le romanesque prend alors le pas sur l’environnement et l’analyse sociale qui, néanmoins, demeurent fort bien décrits. Site Unidivers
À lire avant d’aller passer des vacances ou surtout d’aller travailler dans la finance en Asie du sud-est. Gestion attentive

  • Et enfin, un hommage à l’amitié, au poids des années, au temps qui file et à l’attachement régional, avec Chemins croisés. L’auteur nous plonge dans le Nord de la France des années 50, faisant revivre une époque qui rappelle des souvenirs aux personnes de sa génération et interpelle les plus jeunes quant à l’enfance de leurs parents ou grands-parents.

CHEMINSCROISES-une2Mêlant son histoire à l’Histoire avec un grand H, Claude Colson livre un témoignage sans fioritures et très intéressant car loin du nombrilisme que le genre de l’autobiographie ou du témoignage pourrait laisser augurer. En somme, une belle plume pour une belle découverte. Blog Flight of swallow
Retour dans les années 50 ! Chemins Croisés est un livre très nostalgique plein de souvenirs… Comme dans un journal intime, Claude Closon nous raconte la vie des années 50 dans le Cambrésis (Nord). Chemins Croisés est un livre exceptionnel que je vous recommande. Le livre est très bien écrit ! J’ai passé une très agréable lecture ! Blog Alex bouquine  
J’ai beaucoup aimé ce roman autobiographique qui mêle des faits historiques à des découvertes de régions ou de pays. Claude Colson présente admirablement bien la vie dans le département du Nord au cours des années 50. Dès que j’ai lu les premières pages du livre, il fut difficile pour moi de m’arrêter. […] Cette histoire représente tellement bien ce que peut être l’amitié : une amitié très forte pendant la jeunesse, puis un éloignement et enfin des « Chemins Croisés ». Blog Cannibalecteur

 

 

Partager :
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire