Un récit sensible

Les fleurs du lac Une« Avec une écriture juste, sensible, l’auteure ne juge pas. De plus, elle décrit si bien cette richesse sensorielle (l’odeur grillée des grains de café, le crépuscule sur le lac, la galette de pain…) d’un pays assez méconnu. Un récit sensible que je confie maintenant à mes deux filles. Pour ne pas oublier la chance d’être des femmes intactes. »

Extrait de la chronique de KateGinger63 (Babelio) sur Les fleurs du lac
Partager :
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire