Un talent littéraire évident : une langue riche, châtiée, d’une élégance rare et plus qu’agréable

une-droit-devant-toi

« Habilement, Henri Girard décrit les relations entre les deux garçons, cette amitié puissante et exclusive. Il parle bien également de la sérénité au sein de la famille de Gilles et des relations conflictuelles dans l’autre maison. Tout au long de son roman, il nous balade, on ne sait jamais lequel des deux garçons s’en sortira le mieux, lequel vivra au mieux sa vie d’adulte. Lequel manipule l’autre ? Et les filles là-dedans, comment s’en sortent-elles ? Sont-elles, elles aussi manipulatrices ?

(…)

Au fil des pages, on ne sait plus trop quoi penser de tel ou tel, et c’est donc un peu contraint mais ravi que l’on cède à la superbe écriture de l’auteur, à sa manière de nous promener et de nous raconter ces vies. Car, Henri Girard fait montre d’un talent littéraire évident : une langue riche, châtiée, d’une élégance rare et plus qu’agréable.»

Extrait de la chronique du roman Droit devant toi sur le blog de Yv
Partager :
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire