Une parfaite maîtrise de l’écriture

ONESTBIENPEU-UneSur le mode de la « nouvelle », ce recueil présente 16 « histoires », mettant en scène un ou plusieurs personnages. Il s’agit toujours d’individus banals, de situations ordinaires, mais qui nous ouvrent une fenêtre sur un genre de « comédie humaine » moderne. On y découvre – à un moment ou un autre – un prétexte immédiat, parfois ancien, pour s’identifier à une situation, se souvenir d’une autre, ranimer un sentiment, une perception, une sensation, une bref instant de vie parfois, tout simplement. […] C’est avec une parfaite maîtrise de l’écriture, un sens du détail faussement simple et anodin que l’auteur parvient admirablement à réussir parfaitement son premier recueil.

Extrait de la chronique sur On est bien peu de chose par Livreslecturescritiques (Masse Critique)

 

Partager :
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire