Blog

Bienvenue sur le blog des éditions de la Rémanence. Vous pouvez trier les informations par catégories, ainsi que par livre. Nous vous souhaitons une agréable visite.

« Les boutons de Jéricho » : un roman percutant

Les boutons - Une

J’ai adoré ce roman choral sur l’infidélité de Sam dans lequel on découvre des personnages féminins forts, je ne suis pas loin du coup de cœur.Je remercie très chaleureusement l’auteure qui m’a accordé sa confiance et m’a fait parvenir son livre.
J’ai dévoré ce livre en une après midi, je suis rentrée très rapidement dans cette lecture et me suis laissée emporter par l’histoire. C’est un roman très actuel, avec des thèmes de sociétés très bien évoqués.

(…)

J’ai beaucoup aimé la plume vive et incisive de l’auteure qui donne du rythme à ce récit et nous fait tourner les pages sans nous en rendre compte.

(…)

C’est un roman percutant, une histoire de famille qui forme aussi un portrait social contemporain, plein de vérité et très réaliste. Une lecture que j’ai vraiment adorée.

Extrait de la chronique du roman Les boutons de Jéricho d’Annick Boisset par Chronicroqueuse de livres
Le 3e prix de la ville de Figeac pour « Devant le seuil » !
Le 10 avril 2018 | 0 Commentaire(s) | Devant-le-seuil, Prix littéraires

Ce week-end, Philippe Godet s’est vu remettre le 3e prix de la ville de Figeac, décerné lors du salon du livre annuel, pour son roman « Devant le seuil ».

Un grand bravo à l’auteur pour ce second prix (Philippe Godet avait reçu en 2016 le Prix Mélusine pour son roman « Éblouissements »).

Retour en images sur l’exposition « Femme de peinture, Femme de photographie et Femme de littérature »
Le 3 avril 2018 | 0 Commentaire(s) | Presse, Raphaël, Rencontres

Article presse dans le LibertéDédicace samedi 24 mars galerie.jpg 2

GEDSC DIGITAL CAMERA

GEDSC DIGITAL CAMERA

Photo accrochage noir et blanc

« Amoursky Boulevard » : une jolie histoire pleine d’émotion

amoursky-boulevard-une

J’ai d’abord été attirée par le titre et la couverture de cet ouvrage – en général tout ce qui touche à la Russie m’intéresse d’office. Puis le résumé m’a semblé tentant. Et je n’ai pas été déçue. C’est une lecture très rapide avec 136 pages, mais néanmoins il se passe énormément de choses. J’ai vraiment aimé découvrir Khabarovsk et ses habitants, et suivre les péripéties de Jacques. On ressent l’amour de Jacques pour cette ville et les gens qu’il y rencontre. Une jolie histoire pleine d’émotion, tout en douceur. J’aimerais maintenant en lire plus sur la suite des aventures !

Extrait de la chronique du récit Amoursky Boulevard de Jacques Enaux par Camille sur Goodreads
Interview d’Annick Boisset par la librairie Feedbooks
Le 21 mars 2018 | 0 Commentaire(s) | Les boutons de Jéricho, Portraits & entretiens, Presse

Les boutons - UneIl s’agit de votre premier roman. Je trouve que vous avez bien réussi à échapper au piège de vouloir tout raconter. Mais tout de même, quelles sont vos chimères d’écrivaine?

J’ai l’esprit très synthétique cela m’a peut-être permis d’éviter cet écueil !

Comme vous le soulignez « Les boutons de Jéricho » est mon premier roman, j’ai donc encore beaucoup de rêves d’écriture ! Je travaille actuellement sur mon deuxième roman qui je l’espère verra le jour dans quelques années. Je pense que ce sera une belle réalisation si j’y arrive.

Pourriez-vous nous dire en quelques mots qu’est-ce qui vous a conduit à écrire ?

Ma réponse est très banale car j’écris depuis mon plus jeune âge ! J’ai énormément d’imagination. Je pense que c’est ce qui me pousse à l’écriture.

Extrait de l’interview d’Annick Boisset par la librairie Feedbooks.
Merci Arnaud Genon pour ce beau témoignage d’amour

TUVIVRASTJRS-une (2)Ce témoignage est aussi bouleversant que pudique. Je n’ai pas eu l’impression de lire les mots d’un adulte, mais de voir s’égrener les souvenirs d’un enfant, celui qu’il a été lorsque la maladie est apparue et a gagné. Il met également en évidence les difficultés de dire les choses à un enfant : on souhaite le protéger, mais on ne peut pas le protéger de tout, et surtout pas de l’absence. 
Le ton est juste, mais je ne peux parler du style, les mots se suffisent pour faire ressentir l’amour qu’il vouait à sa maman et le souvenir d’une femme forte, aimante, ramenant les choses à l’essentiel et qui ne lui a rien caché des événements douloureux à vivre. 

Extrait de la chronique du récit Tu vivras toujours de Arnaud Genon par Les lectures d’Aydora 
Les livres d’Ali recommande « Dans l’ombre d’Ana »

Denis Brillet et « Arc atlantique » dans Femme Actuelle Jeux

FemmeActuJeuxMars2018-Encadré-2FemmeActuJeuxMars2018-Encadré

Coup de cœur du blog Le coin des lectures partagées pour « Raphaël »

couv Raphael

Ce livre, c’est un moment de pure émotion, de la sensibilité à l’état brut.  On y découvre l’amour sous différentes facettes.  On se prend tous ces sentiments en pleine face et il est difficile, voire impossible, d’y rester indifférent.  D’autant plus que l’auteure a su nous captiver par de nombreux rebondissements. […] J’ai hésité à donner mon coup de cœur, à cause du style d’écriture qui m’a un peu perturbée au départ.  Mais l’émotion y est tellement bien délivrée, que je ne pouvais qu’attribuer le coup de cœur.  Je me suis dit en fermant ce livre que je le relirais certainement un jour, et ça, ce ne peut qu’être un signe de coup de cœur…

Extrait de la chronique du roman Raphaël de Karine Langlois par Le coin des lectures partagées 

 

« Les boutons de Jéricho » : une histoire vraisemblable et bien écrite

Les boutons - Une

Ces personnages sont vivants et au fur et à mesure de la lecture, nous avons l’impression de regarder les scènes de la vie d’un cousin ou d’une amie. Nous nous sentons les confidents de cette vie quotidienne qui a ses petits tracas (et parfois de très grands) mais qui ne s’arrête pas pour autant. Les petits gestes, les mots, les attitudes des différents personnages vous feront penser forcément à quelqu’un que vous connaissez ou peut-être, pour quoi pas? À vous-même!

Extrait de la chronique du roman Les boutons de Jéricho de Annick Boisset par la librairie Feedbooks