Blog

Bienvenue sur le blog des éditions de la Rémanence. Vous pouvez trier les informations par catégories, ainsi que par livre. Nous vous souhaitons une agréable visite.

« Les boutons de Jéricho » : une histoire vraisemblable et bien écrite

Les boutons - Une

Ces personnages sont vivants et au fur et à mesure de la lecture, nous avons l’impression de regarder les scènes de la vie d’un cousin ou d’une amie. Nous nous sentons les confidents de cette vie quotidienne qui a ses petits tracas (et parfois de très grands) mais qui ne s’arrête pas pour autant. Les petits gestes, les mots, les attitudes des différents personnages vous feront penser forcément à quelqu’un que vous connaissez ou peut-être, pour quoi pas? À vous-même!

Extrait de la chronique du roman Les boutons de Jéricho de Annick Boisset par la librairie Feedbooks 
« Raphaël » est un vrai bijou d’émotion

couv Raphael

Le parcours difficile de ce jeune garçon est écrit avec une telle justesse qu’il est parfois difficile de retenir ses larmes, notamment lorsque Karine Langlois raconte la mort de sa maman (de façon accidentelle et stupide).

(…)

De plus, le roman connaît de multiples rebondissements aussi intéressants qu’inattendus, ce qui fait qu’on n’a pas envie de lâcher le livre avant de l’avoir fini.

(…)

En bref, une histoire extrêmement émouvante, extrêmement bien écrite, que je ne regrette pas d’avoir découvert. Un vrai bijou !

Extrait de la chronique du roman Raphaël de Karine Langlois par Les lectures du professeur Dan 
J’ai été profondément bouleversée par « Dans l’ombre d’Ana »

9791093552354

Si je devais donner mon ressenti à la sortie de cette lecture je dirai que j’ai été profondément bouleversée. Et pourtant ce n’était pas gagné. Je suis réellement passé par plusieurs sentiments durant ma lecture.

(…)

Mais au final, j’ai bien fait de continuer. J’ai fini par m’attacher à Elsa. Mais ce qui m’a le plus touchée dans ce roman est la façon dont l’auteure nous décrit l’installation de la maladie et la dure réalité des malades. J’ai vraiment été touché par le côté très insidieux. Elsa ne devient pas malade du jour au lendemain, cela est un long processus qui est très bien décrit dans le roman.

Extrait de la chronique du roman Dans l’ombre d’Ana de Marjorie Motto par Lectrice Discrète 
Retour sur la rencontre avec Philippe Godet à la bibliothèque de La Rochefoucauld
Le 5 février 2018 | 0 Commentaire(s) | Devant-le-seuil, Non classé, Presse

CharenteLibreFev2018

« Devant le seuil », un hymne à la vie

DEVANTLESEUIL-une (2)

J’ai eu un peu de mal au début à me fondre dans le récit et puis la magie de cet amour m’a embarquée petit à petit, au bout d’une trentaine de pages. Les mots de Gérard sont touchants. Pour lui, ce n’est pas Natalie qui a un cancer, c’est « Nous avons un cancer », car c’est le couple qui traverse une épreuve. Et quelle épreuve ! La vitalité de la chanteuse s’estompe peu à peu. L’espoir laisse place au désespoir.

(…)

Philippe Godet aborde la maladie bien sûr, mais aussi l’amour, la famille, l’intimité avant et après la maladie. Le thème a beau ne pas être des plus réjouissants, il reste un hymne à la vie. C’est une fois de plus une lecture qui nous ordonne de profiter du moment présent. La vie est si courte…

Extrait de la chronique du roman Devant le seuil de Philippe Godet par Comme dans un livre 
Un article consacré à « Raphaël »
Le 18 janvier 2018 | 0 Commentaire(s) | Presse, Raphaël

Article La Renaissance Raphael 5janvier2018

« Devant le seuil » est un petit bijou de sensibilité

DEVANTLESEUIL-une (2)

Ce livre a un thème douloureux mais il est évoqué avec à la fois une telle grâce et un tel réalisme poétique que je n’ai pu qu’y adhérer.

(…)

La magie des mots. Le choc des images qu’ils produisent en nous. La puissance de l’évocation littéraire, loin des clichés. Devant le seuil est un petit bijou de sensibilité, de poésie, de tristesse, et en même temps, il est une ode à la vie.

Extrait de la chronique du roman Devant le seuil de Philippe Godet par le Blog de Krol 
Philippe Godet a une écriture merveilleuse

devant le seuil

Philippe Godet a une écriture merveilleuse. Poétique. Les mots, les phrases, les chapitres glissent tout seuls et le roman se dévore en quelques heures. Au bout d’une trentaine de pages, on est dedans et c’est difficile de le refermer ! L’auteur a une écriture profonde, on ressent énormément de choses au fil des pages.

(…)

J’ai trouvé les personnages particulièrement touchants. On s’y attache très rapidement, tout simplement parce qu’en cours de route on oublie que l’on est un simple lecteur.

Extrait de la chronique du roman Devant le seuil de Philippe Godet par Ibidouu 

 

Parution de « Raphaël », le premier roman de Karine Langlois
Le 17 décembre 2017 | 0 Commentaire(s) | Actualités générales, Raphaël

couv Raphael

L’avis éditeur

Un joli roman court qui explore avec sensibilité les thèmes de l’amour, de l’absence, de la construction et de l’identité. Une auteure normande à suivre.

Le résumé

En Normandie, entre Cabourg et Houlgate, vit Raphaël, un garçon de huit ans qui aime sa mère de manière fusionnelle. Quand quelques années plus tard, il doit apprendre à surmonter son absence, le roman suit ses tâtonnements dans sa recherche d’un amour absolu, dans la quête de son identité et de sa sexualité. Ces apprentissages, à l’aube de l’adolescence, se feront aussi grâce à l’écriture et à la littérature qui trouvent des échos dans sa vie.

LANGLOIS-KARINE-REC-NetB

À propos de l’auteur

Karine Langlois, née à Bayeux en 1978, est professeur de français. Après Les Vies silencieuses, un recueil de textes, nouvelles et poèmes (Éditions du Chameau, 2015), Raphaël est son deuxième ouvrage et son premier roman.

Roman – Littérature
pages – format 12 x 19 cm – 12 €
ISBN : 979-10-93552-61-3
Coll. Regards / 2017
Distribution : SODIS
L’histoire est plaisante et l’écriture maîtrisée

Les boutons - Une

Complètement ancré dans notre époque, Ce roman aborde des thèmes actuels et encore controversés comme le féminisme, l’homoparentalité, le racisme ou encore l’infidélité au travers de ces personnages. Ce sont des thèmes forts qui nous poussent à confronter notre point de vue et nos propres idées. Quelles réactions aurions nous à leur place ?

(…)

L’histoire est plaisante et l’écriture maîtrisée. A. Boisset nous raconte un quotidien banal et pourtant son récit ne nous lasse pas, au contraire. Les thèmes me parlent et les personnalités de chaque personnage sont intéressantes. Chacun à ses défauts, qualités et points de vue différents sur le monde et la vision du bonheur. Ils sont faillibles et pleins de doutes.

Extrait de la chronique du roman Les boutons de Jéricho de Annick Boisset par Bonjour Littérature